Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Arrêter de fumer avec la vape | Quelles questions se poser avant de se lancer ? | Vapotage et mal de gorge : que faut-il faire ?

Vapotage et mal de gorge : que faut-il faire ?

Irritation-gorge-cigarette-électronique

Il arrive parfois que des vapoteurs se plaignent d’avoir une irritation de la gorge quand ils vapotent.
Il y a peu ou pas de littérature scientifique, médicale sur ce problème lié à la cigarette électronique. Ainsi une infirmière tabacologue interroge sur le site tabac info service : « beaucoup de mes patients se plaignent d’irritation de gorge lorsqu’ils vapotent. Ces personnes ne fument plus et utilisent la vaporette pour oublier la cigarette. Que leur conseiller ? Est-ce le dosage qui n’est pas adapté ? Est-ce la manière de vapoter ? Pourriez-vous m’aider ? ».
Voici quelques pistes pour répondre à ces questions.

Est-ce normal de ressentir un petit picotement en vapotant ?

La nicotine quand elle est vaporisée se dépose sur les muqueuses de la bouche et du larynx ce qui provoque une contraction de la gorge. C’est ce qu’on appelle le throat hit ou hit. Pour les nouveaux vapoteurs qui viennent d’arrêter de fumer, prenez le temps de vous accoutumer à ce nouveau mode de consommation de nicotine. Il est normal de ressentir ce hit, mais si celui-ci devient irritant et désagréable lors du vapotage, il convient de changer la composition de son E-liquide.

Baisser le taux de nicotine pour réduire l’irritation de gorge.

C’est l’un des premiers facteurs sur lequel jouer pour minimiser cette sensation parfois désagréable et irritante pour la gorge.
La nicotine irrite les muqueuses, et notamment celles de la bouche et de la gorge dans le cas du vapotage. Cette sensation de picotement ressentie s’appelle le hit, il est principalement lié à la présence de nicotine dans le E-liquide. Ce hit paradoxalement est ce qui rapproche le plus de la sensation de fumer. Ce qui est souvent le but recherché dans le cadre du sevrage tabagique. Mais si cette sensation est désagréable, irritante et finit par vous empêcher de vapoter c’est que votre E-liquide est certainement trop dosé en nicotine. Vous pouvez alors baisser le taux de nicotine contenu dans votre E-liquide, mais attention au risque de sous-dosage pour éviter la rechute vers le tabagisme. Pour pallier à ce risque si vous êtes un gros fumeur, essayer les E-liquides aux sels de nicotine, moins irritant pour la gorge, ils sont plus facilement assimilables et sont plus doux, ce qui réduit le risque d’irritation de la gorge avec sa cigarette électronique. Si cela ne vous convient toujours pas, vous pouvez envisager une double thérapie en combinant patch et vape pour avoir toujours un taux de nicotine correspondant à votre dépendance, tout en gardant la gestuelle. Faites-vous conseiller par un spécialiste, pour trouver la bonne combinaison. 

Enfin, pensez à bien vous hydrater, surtout si vous commencez la cigarette électronique et à toujours avoir votre réservoir de votre cigarette électronique rempli pour éviter le dry hit, un goût de brûlé fort désagréable qui irrite la gorge.

Les proportions de propylène glycol (PG), glycérine végétale (VG) et d’arômes dans le E-liquide.

Si le problème persiste, malgré la baisse du taux de nicotine, il est peut-être nécessaire de se pencher sur les autres composants de votre E-liquide.
Le PG est connu pour favoriser le hit cette sensation de picotement ressenti au niveau de la gorge. Le PG transporte mieux les arômes que le VG mais il est plus irritant et certaines personnes y sont allergiques. Les symptômes dus au caractère asséchant des E-liquides viennent essentiellement du propylène glycol, préférez alors des liquides plus dosés en VG, celui-ci produit plus de vapeur et est moins irritant pour la gorge. 

Enfin les arômes, de par leur nature, leur qualité ou leur quantité, ont une influence sur le ressenti en gorge. Essayer des E-liquides moins chargés en arômes par exemple.

Bien régler sa cigarette électronique.

Réglez la puissance selon la valeur de votre résistance, chaque atomiseur dispose d’une plage de puissance recommandée (en watts) ainsi que d’une valeur exprimée en ohm. Utilisez les modes de contrôle du chipset, le programme électronique intégré dans votre appareil. Le mode contrôle de la température et puissance variable ou voltage variable influence la puissance de la batterie. Ces réglages jouent sur votre ressenti lors de la vape et peuvent s’ils sont mal réglés, générer un hit trop fort. 

Plus la valeur en ohm d’une résistance est élevée et plus le tirage de la vapeur est serré. À l’inverse, plus la valeur en ohm d’une résistance est basse et plus la production de vapeur est importante. Quand on commence la vape, il est recommandé de débuter par des résistances à valeur haute. Cela permet de bien s’habituer au vapotage.

Apprendre à bien vapoter.

Quand vous débutez dans la vape, l’inhalation indirecte (MTL) est à préférer à l’inhalation directe (DL). La vape MTL est celle qui se rapproche le plus de l’inhalation de la fumée de cigarette. Mais attention on ne vape pas comme on fume une cigarette. L’inhalation de la vapeur de la cigarette électronique est plus longue que pour une bouffée de fumée de cigarette. Inhalez au moins 3 secondes avant de relâcher le dip-tip (l’embout buccal) pour éviter de tousser. Espacez les inhalations pour laisser le temps au coton de votre résistance de bien s’imbiber de E-liquide pour éviter le dry hit (Goût de brulé).

Enfin pensez à changer régulièrement votre résistance. Une résistance encrassée ou en fin de vie peut grandement altérer votre expérience de vape.

Le sevrage tabagique peut lui aussi provoquer des maux de gorge.

Des symptômes liés au sevrage tabagique peuvent apparaître : toux, maux de gorge, respiration sifflante, rhumes, angines, bronches encombrées, saignement des gencives, prise de poids… ce ne sont que quelques-unes des réactions possibles à l’arrêt du tabac. C’est normal votre organisme réagit en éliminant l’accumulation des toxines liées à votre ancienne consommation de tabac. Tous ces symptômes sont le plus souvent bénins et passagers. Ils ne touchent pas nécessairement de la même manière toutes les personnes qui arrêtent la cigarette.

Pour conclure il est bon de rappeler comme le déclarait le Dr Marion Adler, médecin et tabacologue : « La cigarette électronique est une très bonne aide… C’est quelque chose qui aide vraiment à sortir du tabagisme. Ce qui tue, c’est le tabac. Il ne faut pas confondre les deux. C’est très important de savoir que l’on conseille la cigarette électronique à des gens qui veulent arrêter de fumer, cela peut être associé aux traitements validés et remboursés. Le but, c’est zéro cigarette.”

Ce texte ne constitue pas un avis médical. En cas de doute n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES