Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Le vrai du faux de la vape | Que dit la science | 10 ans d’études sur la cigarette électronique

10 ans d’études sur la cigarette électronique

Plus-de-10-ans-d’études-sur-la-cigarette-électronique

Contrairement à ce que de nombreux détracteurs de la cigarette électronique argumentent, il existe de nombreuses études sur le vapotage et cela depuis plus de 10 ans. Voici les conclusions de diverses études depuis 2010 sur le sujet.

Que sait-on en 2021 ?

E-cigarettes versus traitement de substitution de la nicotine comme interventions de réduction des risques pour les fumeurs qui trouvent difficile d’arrêter de fumer : Randomised controlled trial.

Cette étude montre que les e-cigarettes peuvent être un outil très efficace pour les personnes qui veulent arrêter de fumer, y compris celles qui ont déjà essayé d’arrêter. Et les recherches menées jusqu’à présent montrent que le vapotage est beaucoup moins nocif que le tabagisme.

Ces résultats ont des implications cliniques importantes pour les fumeurs qui n’ont pas réussi à arrêter de fumer avec les traitements conventionnels. Les e-cigarettes devraient être recommandées aux fumeurs qui ont déjà eu du mal à arrêter de fumer en utilisant d’autres méthodes, en particulier lorsque le soutien comportemental disponible est limité.

Katie Myers Smith, Anna Phillips-Waller, Francesca Pesola, Hayden McRobbie, Dunja Przulj, Marzena Orzol, Peter Hajek.


Association des modes d’utilisation de la cigarette et de la cigarette électronique avec les niveaux de biomarqueurs de stress inflammatoire et oxydatif chez les adultes américains

Étude sur l’évaluation du tabac et de la santé dans la population

Alors que la cigarette provoque une hausse importante des taux de l’ensemble des marqueurs examinés, ces augmentations sont beaucoup plus faibles, et même dans certains cas complètement supprimées, chez les utilisateurs exclusifs de cigarette électronique. 

Par contre, l’étude montre clairement que cette réduction de l’inflammation n’est pas du tout observée chez les vapoteurs qui continuent en parallèle à fumer la cigarette. Pour véritablement réduire les dommages causés par le tabagisme, la cigarette électronique doit donc remplacer complètement la cigarette et non pas servir simplement à réduire le nombre de cigarettes fumées dans une journée.

Remplacer la cigarette de tabac par une version électronique peut donc diminuer substantiellement la réponse inflammatoire et, par ricochet, réduire le risque d’atteintes cardiovasculaires.

Andrew C. Stokes, Wubin Xie, Anna E. Wilson, Hanqi Yang, Olusola A. Orimoloye, Alyssa F. Harlow, Jessica L. Fetterman, Andrew P. DeFilippis, Emelia J. Benjamin, Rose Marie Robertson, Aruni Bhatnagar, Naomi M. Hamburg, Michael J. Blaha


L’expression des principales protéines inflammatoires est accrue dans les cellules immunitaires des fumeurs de cigarettes, mais pas dans celles des fumeurs de cigarettes électroniques : Implications pour l’athérosclérose

L’expression de l’ensemble des protéines inflammatoires par les monocytes est plus élevée chez les fumeurs, en quantité environ 4 fois plus élevée en moyenne que chez les non-fumeurs.  Par contre, cette signature inflammatoire est complètement absente chez les vapoteurs, suggérant que l’élimination de la cigarette au profit de la cigarette électronique entraine des bénéfices concrets pour la santé des fumeurs.

Theodoros Kelesidis, Yuyan Zhang, Elizabeth Tran, Grace Sosa, and Holly R. Middlekauff

Les études sur la cigarette électronique en 2020

L’expérimentation de la cigarette électronique accélère-t-elle le passage au tabagisme quotidien chez les jeunes fumeurs en France ?

Nos résultats n’ont trouvé aucune preuve d’un risque accru de transition vers le tabagisme quotidien à 17 ans chez les fumeurs qui ont également expérimenté la cigarette électronique.

Sandra Chyderiotis, Tarik Benmarhnia, François Beck, Stanislas Spilka, Stéphane Legleye


Effets du vapotage sur l’asthme : résultats d’une enquête en ligne et d’une enquête clinique

Le passage du tabagisme aux cigarettes électroniques a montré une amélioration significative du contrôle de l’asthme et de la qualité de vie, ne montrant pas, au cours de la période étudiée, une aggravation des symptômes d’asthme.

Alessandro Solinas, Giovanni Paoletti, Davide Firinu, Marina Di Pino, Massimo Tusconi, Jenny Flavia Mura, Stefano Del Giacco, Francesco Marongiu


Cigarettes électroniques et résultats obstétricaux : une étude observationnelle prospective

Le poids à la naissance des nourrissons nés de consommateurs de cigarette électronique est similaire à celui des non-fumeurs et significativement supérieur à celui des fumeurs de cigarettes.

BP McDonnell, P Dicker, CL Regan

10 ans d’études sur la cigarette électronique : 2019

Un essai randomisé de cigarettes électroniques par rapport à une thérapie de remplacement de la nicotine

Les cigarettes électroniques sont presque deux fois plus efficaces pour arrêter de fumer que les autres substituts nicotiniques, lorsque les deux produits sont accompagnés d’un soutien comportemental.

Peter Hajek, Ph.D., Anna Phillips-Waller, B.Sc., Dunja Przulj, Ph.D., Francesca Pesola, Ph.D., Katie Myers Smith, D.Psych., Natalie Bisal, M.Sc., Jinshuo Li, M.Phil., Steve Parrott, M.Sc., Peter Sasieni, Ph.D., Lynne Dawkins, Ph.D., Louise Ross, Maciej Goniewicz, Ph.D., Pharm.D., et coll.


Effets cardiovasculaires du passage des cigarettes de tabac aux cigarettes électroniques

Les fumeurs de cigarettes, en particulier les femmes, démontrent une amélioration significative de la santé vasculaire dans le mois suivant le passage de la cigarette à la cigarette électronique.

Jacob George, Muhammad Hussain, Thenmalar Vadiveloo, Sheila Ireland, Pippa Hopkinson, Allan D. Struthers, Peter T.Donnan, Faisel Khan et Chim C. Lang

Que sait-on de la vape en 2018 ?

Un nouvel examen des données probantes sur la cigarette électronique de Public Health England (PHE)

Notre nouvelle revue renforce la constatation selon laquelle le vapotage est une fraction du risque de fumer, au moins 95 % moins nocif et un risque négligeable pour les passants. Pourtant, plus de la moitié des fumeurs croient à tort que le vapotage est aussi nocif que le tabagisme ou ne le savent tout simplement pas.

John Newton, Ann McNeill, Linda Bauld

Les études de 2017

Niveaux d’aldéhyde dans les aérosols de cigarettes électroniques : résultats d’une étude de réplication et de l’utilisation d’un appareil de nouvelle génération

Dans des conditions réalistes, les émissions d’aldéhyde des e-cigarettes de nouvelle génération étaient jusqu’à 99 % inférieures à celles du tabagisme.

Konstantinos E. Farsalinos, Kurt A. Kistler, Alexander Pennington, Alketa Spyrou, Dimitris Kouretas et Gene Gillman


Décès potentiels évités aux États-Unis en remplaçant les cigarettes par des cigarettes électroniques

Le remplacement de la cigarette par l’utilisation de la cigarette électronique sur une période de 10 ans entraîne 6,6 millions de décès prématurés de moins.

David T Levy, Ron Borland, Éric N Lindblom, Maciej L Goniewicz, Rafael Meza, Theodore R Holford, Zhe Yuan, Yuying Luo, Richard J O’Connor, Raymond Niaura, David B Abrams


Mesures des particules générées par la cigarette électronique pour l’évaluation du risque de cancer du poumon des utilisateurs actifs et passifs.

L’évaluation de la composition en aérosol des cigarettes électroniques a montré que le risque de cancer pour les vapoteurs est environ 57 000 fois plus faible par rapport au tabagisme.

Mauro Scungio, Luca Stabile, Giorgio Buonanno

10 ans d’étude sur la cigarette électronique : en 2016

Nicotine sans fumée : réduction des méfaits du tabac

Dans l’intérêt de la santé publique, il est important de promouvoir aussi largement que possible l’utilisation des cigarettes électroniques, des NRT et d’autres produits à base de nicotine sans tabac comme substitut du tabagisme au Royaume-Uni.

Royal College of Physicians


Changements dans la fréquence des infections des voies respiratoires chez les fumeurs qui sont passés au vapotage

La majorité des fumeurs qui sont passés au vapotage ont signalé une réduction de la fréquence des infections respiratoires.

Joanna Astrid Miler, Bernhard Mayer et Peter Hajek

10 ans d’études cigarette électronique en 2015

L’importance d’une politique fondée sur la science et ce que les données nous disent vraiment sur les cigarettes électroniques

Le principe de précaution est potentiellement violé si les cigarettes électroniques sont prématurément diabolisées et sont alors perçues par le public comme simplement un autre produit du tabac dangereux au lieu d’un moyen de rendre les cigarettes mortelles obsolètes. Nous aurions peut-être manqué l’opportunité de la lutte antitabac du siècle.

David B. Abrams et Raymond Niaura


Une évaluation de la qualité de l’air intérieur avant, pendant et après l’utilisation sans restriction de cigarettes électroniques dans une petite pièce

Nos données indiquent que l’exposition des spectateurs aux produits chimiques contenus dans l’aérosol de cigarette électronique expiré, aux niveaux mesurés dans notre étude, est inférieure aux normes réglementaires actuelles utilisées pour les lieux de travail ou la qualité générale de l’air intérieur. Cette découverte confirme les conclusions d’autres chercheurs qui ont déclaré qu’il n’y a aucun risque apparent pour les spectateurs des aérosols de cigarette électronique expirés.

Grant O’Connell, Stéphane Colard, Xavier Cahours et John D. Pritchard


Les cigarettes électroniques : une nouvelle base pour une politique et une pratique factuelles

La meilleure estimation actuelle est que l’utilisation de la cigarette électronique est environ 95 % moins nocive pour la santé que le tabagisme.

Les constituants de la fumée de cigarette qui nuisent la santé – y compris les cancérogènes – sont soit absents dans les vapeurs de cigarettes électroniques, soit, s’ils sont présents, sont pour la plupart à des niveaux bien inférieurs à 5 % des doses de tabagisme (principalement en dessous de 1 % et bien en deçà des limites de sécurité pour l’exposition professionnelle).

Public Health England, McNeill et collègues.


Utilisation de cigarettes électroniques par les adolescents

Il est un peu rassurant de constater qu’avec l’augmentation de l’utilisation des cigarettes électroniques par les adolescents, l’utilisation de la plupart des produits fumés les plus nocifs (par exemple, cigarettes, cigares, pipes et bidis) a diminué.

Jonathan Foulds, Ph.D.

2014

Évaluation de l’innocuité et évaluation des risques des cigarettes électroniques en tant que substituts de cigarettes de tabac : une revue systématique

Les cigarettes électroniques sont un produit révolutionnaire dans la réduction des méfaits du tabac. Bien qu’ils émettent de la vapeur, qui ressemble à de la fumée, il n’y a littéralement pas de combustion. En raison de leurs caractéristiques uniques, les cigarettes électroniques représentent une opportunité historique de sauver des millions de vies et de réduire considérablement le fardeau des maladies liées au tabagisme dans le monde.

Konstantinos E. Farsalinos et Riccardo Polosa


Cigarettes électroniques : examen de l’utilisation, du contenu, de la sécurité, des effets sur les fumeurs et du potentiel de préjudice et d’avantages

Permettre à la cigarette électronique de concurrencer les cigarettes sur le marché pourrait réduire la morbidité et la mortalité liées au tabagisme. Réglementer la cigarette électronique aussi strictement que les cigarettes, ou même plus strictement que certains régulateurs le proposent, n’est pas justifié par les éléments de preuve actuels.

Peter Hajek Jean ‐ François Etter Neal Benowitz Thomas Eissenberg Hayden McRobbie


Comparaison de certains analytes en aérosol provenant de cigarettes électroniques avec la fumée de cigarettes conventionnelles et avec l’air ambiant

Le test de l’aérosol de cigarette électronique indique peu ou pas de niveaux détectables de composants nocifs et potentiellement nocifs testés (HPHC). Dans l’ensemble, les cigarettes ont donné environ 3 000 μg / bouffée des HPHC testés, tandis que les cigarettes électroniques et l’air ambiant ont donné < 2 μg.

Rana Tayyarah et Gerald A.Long


Les cigarettes électroniques ont un potentiel énorme pour la santé publique

Il existe maintenant suffisamment de preuves disponibles pour que les professionnels de la santé recommandent aux fumeurs qui ne peuvent pas arrêter de fumer avec les traitements existants ou ne veulent pas le faire, d’essayer plusieurs types de cigarettes électroniques pour voir s’ils peuvent en trouver une répondant à leurs besoins.

Peter Hajek

2013

Efficacité et innocuité d’une cigarette électronique (ECLAT) en tant que substitut de cigarettes de tabac : étude prospective de conception de contrôle randomisé de 12 mois.

Chez les fumeurs qui n’ont pas l’intention d’arrêter de fumer, l’utilisation de cigarettes électroniques, avec ou sans nicotine, a réduit la consommation de cigarettes et suscité une abstinence durable du tabac sans provoquer d’effets secondaires importants.

Pasquale Caponnetto, Davide Campagna, Fabio Cibella, Jaymin B. Morjaria, Massimo Caruso, Cristina Russo, Riccardo Polosa


Niveaux de certains cancérogènes et toxiques dans la vapeur des cigarettes électroniques

Nos résultats sont cohérents avec l’idée que le remplacement des cigarettes au tabac par des cigarettes électroniques peut réduire considérablement l’exposition à certains produits toxiques spécifiques au tabac.

Maciej Lukasz Goniewicz, Jakub Knysak, Michal Gawron, Leon Kosmider, Andrzej Sobczak, Jolanta Kurek, Adam Prokopowicz, Magdalena Jablonska-Czapla, Czeslawa Rosik-Dulewska, Christopher Havel, Peyton Jacob, Neal Benowitz


Aucun effet indésirable sur l’approvisionnement en sang et en oxygène du cœur par l’utilisation de la cigarette électronique.

Après l’utilisation de la cigarette électronique, aucune différence de débit sanguin coronaire et de résistance n’a été observée par rapport à la mesure de base. « Les résultats sont impressionnants et indiquent que, contrairement au tabac, l’usage de la cigarette électronique n’affecte pas l’oxygénation du cœur ».

Dr Konstantinos Farsalinos et collègues


Effets de la cigarette électronique sur les propriétés élastiques de l’aorte ascendante chez le sujet sain : comparaison avec les effets des cigarettes de tabac

Une diminution significative de l’élasticité et une raideur élevée de l’aorte ascendante ont été observées après le tabagisme, confirmant les études précédentes. Cependant, aucun effet indésirable n’a été observé après l’utilisation de la CE. La recherche sur les CE devrait être intensifiée car ils peuvent être potentiellement utiles pour réduire les effets vasculaires indésirables associés au tabagisme.

Farsalinos, D. Tsiapras, S. Kyrzopoulos, A. Spyrou, C. Stefopoulos, K. Tsimopoulou, G. Romagna, M. Tsakalou, V. Voudris


Impact de la variabilité de la saveur sur l’expérience d’utilisation de la cigarette électronique : une enquête Internet

Les saveurs sont une partie importante du succès et du plaisir des cigarettes électroniques perçu par les vapoteurs. Les adultes aiment aussi les saveurs, et cette étude montre que les saveurs sont commercialisées car il y a une demande des utilisateurs réguliers. Ils sont importants pour les efforts des vapoteurs pour éviter la cigarette et ils ne ciblent pas les jeunes (comme l’ont accusé les médias d’information et plusieurs groupes politiques).

Konstantinos E. Farsalinos, Giorgio Romagna 2, Dimitris Tsiapras, Stamatis Kyrzopoulos, Alketa Spyrou et Vassilis Voudris

2012

Caractérisation des produits chimiques rejetés dans l’environnement par l’utilisation de cigarettes électroniques (projet ClearStream-AIR) : le vapotage passif est-il une réalité ?

La qualité et la quantité de produits chimiques rejetés dans l’environnement sont de loin moins nocives pour la santé humaine que les cigarettes de tabac ordinaires.

Romagna, L.Zabarini, L.Barbiero, E. Bocchietto, S.Todeschi, E. Caravati, D.Voster, K. Farsalinos.


Comparaison des effets de la vapeur de cigarette électronique et de la fumée de cigarette sur la qualité de l’air intérieur.

Pour tous les sous-produits mesurés, les cigarettes électroniques produisent de très faibles expositions par rapport aux cigarettes de tabac. L’étude n’indique aucun risque apparent pour la santé humaine des émissions de cigarettes électroniques sur la base des composés analysés.

TR McAuley, PK Hopke, J. Zhao, S. Babaian

2011

Effet d’un dispositif électronique d’administration de nicotine (cigarette électronique) sur la réduction et l’arrêt du tabagisme : une étude pilote prospective de 6 mois

Nous montrons ici pour la première fois que les cigarettes électroniques peuvent réduire considérablement la consommation de cigarettes sans provoquer d’effets secondaires importants chez les fumeurs qui n’ont pas l’intention d’arrêter de fumer.

Riccardo Polosa, Pasquale Caponnetto, Jaymin B Morjaria, Gabriella Papale, Davide Campagna et Cristina Russo

10 ans d’études cigarette électronique : 2010

Effet d’un dispositif électronique d’administration de nicotine (cigarette électronique) sur le désir de fumer et le sevrage, les préférences des utilisateurs et l’administration de nicotine : essai croisé randomisé

Le 16 mg de Ruyan V8 ENDD a atténué le désir de fumer après une nuit d’abstinence, a été bien toléré et avait un profil pharmacocinétique plus proche de l’inhalateur Nicorette que d’une cigarette de tabac.

Bullen , H. McRobbie, S. Thornley, M. Glover, R. Lin, M. Laugesen


Les cigarettes électroniques comme stratégie de réduction des méfaits pour la lutte antitabac : un pas en avant ou une répétition des erreurs du passé ?

Les preuves examinées suggèrent que les cigarettes électroniques sont une alternative beaucoup plus sûre aux cigarettes au tabac. Elles sont susceptibles d’améliorer l’efficacité de la pharmacothérapie traditionnelle pour le sevrage tabagique.

Zachary Cahn et Michael Siegel

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES