Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Arrêter de fumer avec la vape | Quelles questions se poser avant de se lancer ? | Patch nicotine et cigarette électronique

Patch nicotine et cigarette électronique

patch-et-cigarette-électronique

La cigarette électronique est un formidable outil d’aide au sevrage tabagique, elle peut pourtant être insuffisante pour certains. Des médecins et tabacologues préconisent donc dans certains cas, l’usage d’une double thérapie combinant vape et patch. L’unique objectif de cette association étant de se libérer du tabac et d’arrêter de fumer efficacement.

Pourquoi, parfois, la cigarette électronique est-elle insuffisante ?

Pour certaines personnes, la cigarette électronique ne suffit pas pour arrêter complètement le tabac.

La raison : le « shoot de nicotine ». En effet, quand on fume une cigarette, la nicotine arrive au cerveau en 10 secondes. Or, pour arriver à ce résultat avec une cigarette électronique, il faut vaper pendant 35 minutes, comme le rappel le site stop-tabac.ch.

De plus, le taux maximal de nicotine autorisé en Europe est de 20mg/ml. Suffisant pour un fumeur quotidien ou occasionnel, ce taux peut s’avérer être trop faible pour des très gros fumeurs (environ deux paquets de cigarettes par jour). C’est pourquoi il est parfois recommandé de couplé un e-liquide à haut taux de nicotine avec d’autres substituts nicotiniques tels que les patchs. Cela permettra aux plus gros fumeurs de se sevrer sans ressentir les effets secondaires du manque en nicotine.

Pourquoi associer patch et cigarette électronique ?

La raison principale est pour aider l’ancien fumeur a avoir son « shoot de nicotine » immédiatement sans avoir à attendre 35 minutes. Mettre un patch dès le réveil permet donc d’éviter la sensation de manque. Durant le reste de la journée, il délivrera de la nicotine dans l’organisme de manière constante, la cigarette électronique venant donc en complément de cet apport en nicotine tout en permettant de garder une gestuelle comportementale.

Cette combinaison patch, en plus de la cigarette électronique, est donc recommandée, si on a encore envie de fumer malgré le fait de vaper. La dose de nicotine reçue est certainement insuffisante, et/ou la délivrance de cette substance est trop lente.
Le patch de nicotine se présente alors comme une solution complémentaire pour totalement arrêter le tabac.

Comment associer patch et cigarette électronique ?

Le Professeur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme, explique sur le site Top Santé, qu’il est tout à fait possible de mettre des patchs tout en vapotant. « Il faut cependant adapter le dosage du patch au nombre de cigarettes encore fumées. Par exemple, quelqu’un qui fume encore une dizaine de cigarettes peut mettre un patch à 15 mg/24 heures tout en ajustant les besoins en nicotine avec la cigarette électronique. »

Ainsi après avoir déterminé le taux de nicotine nécessaire au sevrage tabagique, il existe des tests comme celui de Fagerström par exemple, il sera possible de savoir quel taux de nicotine en patch associé avec le taux de nicotine contenu dans le E-liquide.

Par exemple : si vous avez déterminé avoir besoin de 21 mg/jour, vous pourrez utiliser des patchs de 15 mg associés à un liquide à 3 mg/ml.

En combinant les deux techniques, vous pourrez ainsi recevoir la dose de nicotine nécessaire au sevrage et contrôler au mieux, la diminution, de votre besoin de nicotine pour en finir de cette addiction.

Y a-t-il un risque de surdosage ?

Si la quantité de nicotine est trop élevée, on parle de surdosage de nicotine. Ces effets indésirables se traduisent par des maux de tête, des nausées ou encore des palpitations. Ces effets sont d’ailleurs assez similaires à une surdose de caféine. Ces effets indésirables passent en quelques minutes ou quelques heures, selon les cas.

Il ne faut donc pas hésiter à se faire conseiller par un professionnel de santé pour se faire accompagner et mettre toutes les chances de son côté pour réussir ce sevrage au tabagisme, et éviter au contraire le sous-dosage initial. La nicotine n’est pas le problème, mais la solution. Pour un sevrage « sur-mesure », chaque fumeur étant différent d’un autre, il est important de bien doser son besoin en nicotine.

L’objectif de combiner la cigarette électronique aux patchs est d’aider le fumeur à mieux vivre sans tabac, sans manque, ni frustration, car ces sensations conduisent fréquemment à une rechute à plus ou moins brève échéance.

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES