Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Le vrai du faux de la vape | Les produits de la vape | Quand changer la résistance de sa e-cigarette

Quand changer la résistance de sa e-cigarette

Quand-changer-la-résistance de-sa-cigarette-électronique

Lorsque l’on débute dans la vape, de nombreuses questions viennent se poser à nous. L’une d’elle est de savoir quand changer la résistance de sa cigarette électronique. Voyons comment répondre à cela.

Quand changer la résistance de sa cigarette électronique ? 

  • Quand un léger goût de brulé apparait après usage.
  • Quand vous changez de E-liquide pour une nouvelle saveur diamétralement opposée à celle utilisée précédemment.
  • Quand un « dry hit » (littéralement : coup à sec) s’est produit et que votre résistance neuve produit un goût de brulé.

La résistance est la pièce cylindrique métallique qui se trouve au cœur de votre atomiseur. Elle est composée de fil résistif (un fil particulier qui chauffe lorsqu’un courant électrique le traverse et qui a la particularité de supporter une température élevée sans subir de dommages ou de dégâts) de coton ou de céramique.
Grâce à la batterie, une fois sous tension, elle va permettre la vaporisation du E-liquide. C’est donc une pièce maîtresse de votre dispositif de vapotage et mérite donc toute votre attention.

Votre résistance est un consommable à durée de vie limitée, il faut donc la changer régulièrement.

Il est admis qu’une résistance doit se changer toutes les une à trois semaines selon l’usage que vous faîtes de votre cigarette électronique.
Cela dépend de la marque que vous avez choisie, toutes les résistances n’ont pas la même durée de vie et des E-liquides que vous utilisez. Les « High VG » riches en glycérine végétale encrassent plus rapidement votre résistance que d’autres produits.

Si vous désirez prolonger la durée de vie de votre résistance, il est préférable d’utiliser des E-liquide ne dépassant pas les 50% de VG.

Après quelques semaines d’utilisation de votre cigarette électronique, un léger goût désagréable apparait lors du vapotage. Il est grand temps de changer votre résistance.
Cela peut aussi se produire avec une résistance neuve ! Le « Dry hit » sur une résistance neuve peut arriver si vous n’avez pas « amorcé » la résistance, ou que vous n’avez pas attendu les 5 à 10 minutes nécessaires à l’imbibition du coton par le e-liquide. Dans ce cas il faut la changer à nouveau. Pour rappel, l’amorçage est l’acte d’imbiber la résistance en versant quelques gouttes de votre E-liquide dans la résistance neuve avant de l’insérer dans votre clearomiseur.

Le « Dry hit » peut se produire aussi après l’absence d’utilisation de votre cigarette électronique dans une position ne permettant pas à la résistance d’être en contact avec le E-liquide ou encore dans le cas d’une puissance trop élevée pour celle-ci.

Comment amorcer correctement une résistance ?

Lors du premier usage d’une résistance, ou après une période d’inactivité de celle-ci hors liquide, il est nécessaire de bien l’amorcer. C’est une étape primordiale pour éviter le fameux « Dry hit » et ne pas avoir le désagrément de devoir la changer.

Lors d’un « Dry hit », la fibre qui compose votre résistance se met à surchauffer (le goût de brulé).
D’où l’importance de l’avoir préalablement et correctement amorcée. Évitez de la noyer et essuyez le surplus avec un tissu non pelucheux. Fermez les Airflows de votre clearomiseur, insérez et vissez la résistance selon les normes du constructeur. Finalisez le remontage de votre cigarette électronique, versez le E-liquide dans le réservoir sans trop le remplir. Puis laisser le temps à la résistance de s’imbiber de E-liquide durant une bonne dizaine de minutes. Au bout de ce laps de temps, aspirer doucement sans allumer votre cigarette électronique pour terminer le processus d’amorçage.

Et voilà, allumez votre cigarette électronique, ouvrez les airflows à votre convenance, vous êtes fin prêt à vaper.

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES