Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Le vrai du faux de la vape | Les produits de la vape | E-liquide et cigarette électronique comment ça marche ?

E-liquide et cigarette électronique comment ça marche ?

e-liquide cigarette électronique

À la découverte des e-liquides pour cigarette électronique

Bien choisir son e-liquide pour cigarette électronique n’est pas qu’une affaire de goût ! Connaître la composition de ces petites fioles est tout aussi primordial, tant pour acheter correctement et en toute conscience que pour vapoter intelligemment des e-liquides qui vous conviennent.

Par Sandra Bismuth

Le rôle du e-liquide 

En chauffant, le e-liquide se transforme en vapeur et délivre un arôme plaisant. La nicotine, optionnelle, apportera le « hit », ce léger grattement en gorge et comblera vos besoins si vous êtes dépendant. C’est bien la combinaison des ingrédients composants le e-liquide, tout comme le choix de votre cigarette électronique, qui vous permettront de vaper avec plaisir et d’abandonner définitivement le tabac. On ne néglige donc aucun détail !

La composition des e-liquides

Le e-liquide est constitué principalement de Propylène Glycol (PG) et de Glycérine Végétale (GV), deux additifs bien connus en industrie alimentaire et en cosmétique.

Propylène Glycol (PG) transforme le liquide en vapeur, transporte les arômes et favorise le hit tandis que la Glycérine Végétale (VG), très visqueuse, permet de produire une vapeur dense et en adoucit le passage en gorge. Leur association se nomme la Base PG/VG.

Afin d’établir votre bon ratio PG/VG, sachez qu’un taux de PG élevé (plus de la moitié) délivre un e-liquide à l’arôme et au hit fort, excessivement fluide et pouvant dessécher la bouche. 

-Un e-liquide 50/50 offre un hit présent, mais pas trop puissant et une vapeur satisfaisante. 

-Un e-liquide à taux de VG élevé est visqueux, produit énormément de vapeur, très peu de hit et le dosage d’arômes devra être augmenté. Ce mélange nécessite une e-cigarette adaptée destinée à une inhalation très puissante. 

Maintenant que vous avez “la base”, ne reste plus qu’à ajouter les composants optionnels : Nicotine, arômes alimentaires, additifs, alcool, eau déminéralisée… Explications.

Tout savoir sur la nicotine

La nicotine est l’une des clés de l’arrêt du tabac. Bien choisir son taux est très important, d’autant que, trop élevé, vous aurez mal à la tête, trop bas vous sentirez le manque… Pour bien faire, il faut l’adapter au nombre de cigarettes fumées quotidiennement :

-19,6 mg/ml de nicotine correspond à plus de 30 cigarettes

-de 16 à 18 mg/ml : de 20 à 30 cigarettes

-de 10 à 12 mg/ml : entre 10 et 20 cigarettes

-entre 2 et 6 mg/ml : Moins de 15 cigarettes 

D’un point de vue pratique, la nicotine inhalée via une vapoteuse est plus faible qu’avec une cigarette : Au début, vous vapoterez certainement beaucoup avant de trouver votre rythme. L’enjeu est de satisfaire pleinement le vapoteur, afin qu’il ne ressente aucune frustration qui le ramènerait au tabac. Aussi un sevrage réussi est-il un sevrage progressif, se ruer sur un e-liquide sans nicotine à peine la cigarette arrêtée n’est pas la solution, au contraire vous reprendriez la cigarette rapidement. 

 

La nicotine privilégiée en vapotage est purifiée. Si elle a un effet durable sur l’organisme, elle se propage bien plus lentement que celle délivrée par une cigarette. Utilisée avec une concentration élevée (plus de 12 mg), elle peut être désagréable lors du passage en gorge et engendrer des quintes de toux… Au point que certains en viennent à préférer des liquides avec un taux de nicotine trop bas pour eux, les entraînant à consommer davantage. 

Autre alternative, les sels de nicotine. Présents à l’état naturel dans les feuilles de tabac, ils offrent une satisfaction presque immédiate et très proche de la sensation ressentie avec une cigarette. Le hit beaucoup plus doux permet d’utiliser des taux plus élevés de nicotine. Ces sels sont donc à privilégier pour les gros fumeurs, pour qui la version purifiée ne pallie pas le manque à 100% et qui réduisent ainsi leurs chances de réussite d’arrêt du tabac. Les autres vapoteurs, à la recherche d’efficacité et pas toujours rassasiés avec la nicotine purifiée, peuvent tenter l’expérience. 

Côté matériel, les atomiseurs permettant des puissances élevées sont généralement à éviter pour débuter : Le hit ressenti étant plus faible, le vapoteur ne retrouverait pas ses « sensations de fumeur ». On privilégie donc des clearomiseurs dédiés à l’inhalation indirecte. 

 

Enfin, la nicotine joue aussi sur le hit : plus son dosage est fort, plus le ressenti est présent. Voici quelques astuces pour compenser ce manque lorsque vous diminuerez la nicotine : augmentez le taux de propylène glycol (PG), adoptez des e-liquides frais ou mentholés ou tentez un liquide au Végétol® (on vous en parle plus bas) !

Les autres composants du e-liquide

-Les Arômes : Naturels ou de synthèse, il y en a pour tous les goûts ! Saveur tabac, fruitée, bonbon, pâtisseries, coca-cola ou mojito… Les fabricants rivalisent de créativité pour proposer des arômes toujours plus étonnants, même si certains peuvent avoir des effets inattendus, comme la menthe qui assèche la gorge ou la cannelle qui accentue le hit.

-Des Additifs peuvent être ajoutés pour donner un “petit plus”, comme un effet sucré, acide, torréfié, épicé… 

-L’Alcool accentue les arômes… mais a aussi tendance à assécher la gorge.

-L’Eau déminéralisée remplace parfois le Propylène Glycol, auquel certains sont intolérants ou allergiques. Elle adoucit aussi le hit et fluidifie le liquide pour le rendre utilisable par tout type de matériel.

Nouvel arrivé d’origine naturelle dans le monde de la vape, le Végétol® délivre de la nicotine plus rapidement que le Propylène Glycol. Et surtout, finie avec lui la diminution du hit due à la baisse de nicotine !

 

À chaque cigarette électronique son e-liquide ! 

Voici quelques informations qui vous aideront à faire les bons choix :

-Les clearomiseurs standards sont pensés pour une vape à puissance modérée et préfèrent le Propylène Végétal (PG) à la Glycérine Végétale (VG) : Ils sont en effet conçus pour des liquides fluides, contenant au plus 50 % de VG.

-Des clearomiseurs sont destinés aux hauts taux de VG et aux hautes puissances. Leurs résistances consomment beaucoup de liquide et nécessitent une grande quantité d’énergie (consommation de batterie importante).

-Les e-liquides à fort taux de Propylène Végétal (PG) sont compatibles avec des résistances à grandes arrivées, mais les fuites sont courantes et la puissance doit être adaptée à la résistance. 

Les formats de e-liquide pour cigarette électronique

Depuis 2017, les e-liquides sont soumis à la Directive sur les produits du tabac. En bref, le taux maximum de nicotine est fixé à 20 mg/ml et les liquides de plus de 10 ml ne peuvent en contenir. Cela pose problème aux gros vapoteurs, pour qui le liquide en 10 ml se consomme vite et finit par coûter cher… Le “fait-maison” est alors une solution : on achète des e-liquides grand format pour y incorporer le taux désiré de nicotine. Si vous n’êtes pas adeptes du DIY, sachez qu’il existe d’autres formats, plus faciles d’utilisation : les prêts à booster de 20, 30, 40, 50 ou 60 ml.

Composition de base et ingrédients en option, arômes en abondance, topo sur la nicotine ou encore matériel adapté… Vous êtes au point. On vous déclare prêts à choisir votre e-liquide en toute connaissance de cause ! 

 

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES