Mobiliser
Accueil | Informer sur la vape | Arrêter de fumer avec la vape | Quelles questions se poser avant de se lancer ? | Les 7 erreurs du vapoteur débutant

Les 7 erreurs du vapoteur débutant

Les-7-erreurs-du-vapoteur-débutant

Vous souhaitez arrêter de fumer et comptez sur la e-cigarette pour vous y aider ? Sage décision ! Mais on ne commence pas à vapoter n’importe comment, sans avoir testé ni même compris le fonctionnement d’une vapoteuse. Je suis Vapoteur vous propose un inventaire des erreurs du vapoteur débutant que, de ce fait, vous ne commettrez pas ! 

Par Sandra Bismuth

1- Se mettre à la vape comme “tout le monde” : Non !!

Arrêter de fumer demande une volonté de fer. Cela ne peut donc venir que d’un désir personnel : On n’arrête pas pour faire plaisir ou suivre des amis qui vous encouragent à stopper avec eux… Ne vous laissez pas influencer par un entourage certainement bienveillant mais incompétent en matière de vapotage : Les “j’ai supprimé la nicotine en commençant la e-cigarette, essaie !”, “ma vapoteuse est top, prends la même !”… Sont contre productifs. De même, soyez honnête lorsque le vendeur vous posera la fameuse question du nombre de cigarettes quotidiennes : Sa seule vocation est de vous conseiller ! Et, si en commençant la vape, vous fumez encore une cigarette de temps à autres, ne culpabilisez pas. Cette transition ne pose pas de problème si elle est de courte durée. En somme, rappelez-vous que chacun a un rapport différent au tabac et que la vape est une aventure personnelle.

2- Faire son premier achat en ligne : Surtout pas !

La première des erreurs du vapoteur débutant est d’oublier que se rendre en boutique est vraiment impératif ! D’abord pour essayer le vapotage, tester l’ergonomie des différents modèles, être conseillé quant au taux de nicotine, goûter des e-liquides, comprendre le fonctionnement du matériel… Et du coup apprendre à l’utiliser correctement (comment changer de résistance, utilisation de la batterie, etc.). De même on ne choisit pas une e-cigarette pour son esthétique. Même s’il est très tentant de jeter son dévolu sur un modèle ludique et coloré, gardez votre objectif à l’esprit ! 

3- Acheter au moins cher : Mauvais calcul

La qualité se paie… Un matériel en dessous des prix du marché peut être tentant, mais il se cassera facilement, voire ne sera pas aux normes. Par contre, un produit à prix moyen peut parfaitement convenir en offrant garanties, matériaux de qualité et sécurités indispensables. Ainsi, s’il n’est pas nécessaire d’investir dans un modèle de luxe, optez tout de même pour une vapoteuse solide et confortable qui durera dans le temps.

4- Avoir peur de la nicotine : Stop aux idées reçues !

La nicotine est l’une des clés de l’arrêt du tabac. Absorbée en vapeur et non en fumée, elle crée une dépendance moins forte que celle engendrée par le tabac, et est surtout non cancérigène. D’un point de vue pratique, un taux fort permet des bouffées plus espacées et un apaisement plus rapide. La nicotine permet aussi le Hit (sensation de claquement en gorge). Si l’on a coutume de définir le taux de nicotine par rapport au nombre de cigarettes fumées, cela n’est qu’une base : Vous devez aussi écouter vos besoins. Et prendre garde aux surdosages comme aux sous dosages : Un taux trop bas vous fera vapoter non-stop, consommer beaucoup de liquide et ne calmera pas le manque… Surdosée, la nicotine peut engendrer maux de tête, forte toux ou encore nausées. Bref, un taux mal adapté augmente les risques de rechute… Ce n’est qu’une fois confortablement installé dans la vape que vous diminuerez progressivement la nicotine jusqu’à vous en passer complétement. 

5- Ne tester que des e-liquides saveur tabac : Halte à la monotonie

Les néo vapoteurs ont tendance à ne consommer que des arômes proches du tabac. Certes, mieux vaut commencer par des saveurs connues… Mais une fois vos marques prises, testez, goûtez, amusez-vous ! N’hésitez pas à alterner plusieurs liquides selon le moment de la journée, à jongler entre saveurs fruitées, arômes classiques et goûts mentholés…

6- Oublier de recharger sa batterie : Vous ne ferez pas l’erreur 2 fois !

Même si on sait parfaitement que dans “cigarette électronique”, il y a “électronique”, on oublie facilement de recharger son matériel au début. Et on se retrouve à attendre plusieurs heures avant de pouvoir vapoter… Résultat, la tension monte et l’on est à deux doigts de s’acheter un paquet pour patienter… Aussi on ne saurait que trop vous conseiller l’achat d’une seconde batterie !

7- Ne pas entretenir son matériel : Attention danger 

Une e-cigarette se salit et s’use. Et quoi de pire qu’un matériel douteux, un liquide marronasse dans le réservoir ou un “Dry-Hit”, cet infâme goût de brûlé signifiant qu’il est grand temps de changer la résistance ?

L’entretien de base d’une vapoteuse consiste à amorcer la résistance et d’attendre quelques minutes afin que le coton s’imbibe du liquide avant de vapoter. Si vous n’êtes pas assez patient, vous risquez de griller la résistance. L’intensité des saveurs et la production de vapeur doivent aussi être contrôlées : Si elles baissent, la résistance doit être changée. Pensez aussi à faire un petit nettoyage des pièces de temps en temps.

Quelques règles de sécurité sont en outre à respecter, comme ne pas laisser sa vapoteuse au soleil ou ne pas utiliser de chargeurs de téléphone s’il s’agit d’une batterie intégrée à un MOD. Privilégiez les chargeurs à un Ampère qui offriront une plus longue durée de vie à votre matériel.  Des batteries externes de type « accu » (en forme de grosse pile), nécessitent enfin un chargeur spécifique et un transport précautionneux : Au contact d’objets métalliques comme de la monnaie, il y a risque de court-circuit. De même, si vous constatez qu’un de vos accus est endommagé, ramenez-le en boutique. On ne transige pas sur la sécurité !

Vous avez désormais toutes les clés pour contrer les erreurs du vapoteur débutant et ainsi débuter sereinement le vapotage ! Bienvenue dans le monde de la Vape !

0 Partages

NOS ARTICLES SIMILAIRES